Fleuriel – Historial du paysan soldat

Propriétaire : Communauté de Communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Visite : Oui
Dates et horaires :

Réouverture le 2e week-end du mois d’avril.

Avril, mai, juin et septembre
Du vendredi au dimanche, de 14h à 18h.
Vacances scolaires (zone A) et jours fériés : du mercredi au dimanche de 14h à 18h.
Juillet et août
Du mercredi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Samedi et dimanche, de 14h à 18h.
Du 1er octobre au 11 novembre
Du vendredi au dimanche, de 14h à 18h.
Vacances de la Toussaint et jours fériés : du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Fermé les lundis et mardis.
Ouverture aux groupes, sur réservation, du 15 février au 15 décembre.

Adresse : 1 Route du Vallon – 03140 Fleuriel
Téléphone :
Courriel :
Site internet : historialpaysansoldat.fr

Fleuriel-Historial du paysan soldat (Historial du paysan soldat.fr)

Situation

Fleuriel est à 34.3 km au nord-ouest de Vichy et à 40.6 km au sud de Moulins.

Historial du paysan soldat : 1 Route du Vallon – 03140 Fleuriel

Histoire

L’Historial du paysan soldat est un établissement muséal géré par la Communauté de Communes Saint-Pourçain Sioule Limagne. Il aborde la Première Guerre mondiale sous un angle novateur : la participation du monde rural à ce conflit.

Cette structure, située dans le village de Fleuriel, a été inaugurée en novembre 2015. Sa situation géographique peut interroger, la plupart des institutions culturelles traitant des deux conflits mondiaux se trouvant généralement sur l’ancienne ligne de front – pour ceux abordant la Première Guerre mondiale –, ou à des endroits où eurent lieu des événements marquants – pour ceux abordant la Seconde Guerre mondiale. Si cet Historial s’est installé au cœur de l’Allier, c’est parce qu’il souhaite mettre en avant un aspect particulier relatif aux deux conflits mondiaux : la participation du monde rural aux conflits. L’Allier, département agricole, a en effet été marqué par les deux guerres mondiales du fait du départ de nombreux paysans pour la guerre, mais aussi du fait de la mobilisation de la population rurale restée à l’arrière.

Si le musée est voué à aborder les deux conflits mondiaux, il est aujourd’hui exclusivement centré sur la Première Guerre mondiale. La Seconde Guerre mondiale, sujet territorial particulièrement problématique dans un département partagé entre France libre et France occupée, sera ensuite abordée dans un nouveau parcours permanent. Des approches comparatives entre les deux conflits seront alors proposées.

Le musée a pris place dans un ancien corps de ferme bourbonnais d’une surface totale de 780m2, dont environ 450m2 d’espaces d’exposition. Quatre bâtiments composent le site de l’Historial, trois étant actuellement ouverts au public. Le bâtiment d’accueil comprend la billetterie, l’espace boutique, l’espace détente, l’espace administration et une salle pédagogique. C’est à partir de ce bâtiment que se fait l’accès au bâtiment principal présentant, au rez-de-chaussée, l’exposition permanente, et au premier étage, une exposition temporaire. Un autre bâtiment propose chaque année une exposition conçue par l’un des collectionneurs du musée, Jean-Daniel Destemberg. Un jardin central permet de circuler entre les différents espaces et présente ponctuellement des expositions extérieures.

L’Historial du paysan soldat a fait le pari du numérique et de l’innovation scénographique. L’espace muséal comprend des tables numériques tactiles, des espaces d’écoute, des films documentaires et une salle audiovisuelle présentant un film en 3D réalisé à partir de plaques stéréoscopiques datant de la Grande Guerre. Ces dispositifs permettent au visiteur d’interagir pour mieux s’approprier le contenu des collections.

(source : www.historialpaysansoldat.fr)

Les environs

Chareil-Cintrat – Château de Chareil à 4.5 km au sud-est

Lafeline – Chapelle Notre Dame de Reugny à 6.5 km au nord

Chantelle -Abbaye Saint-Vincent à 7.1 km au sud-ouest

Thionne : Maison à troncs couchés

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Thionne - Maison à troncs couchés (wiki.maisons-paysannes.org)
Thionne - Maison à troncs couchés avant travaux (wiki.maisons-paysannes.org)
Thionne - Maison à troncs couchés pendant les travaux (wiki.maisons-paysannes.org)
Thionne - Maison à troncs couchés après restauration (wiki.maisons-paysannes.org)

Actualités : Maison en tronc couché : le trésor de la Sologne Bourbonnaise (La Semaine de l'Allier 6 août 2020)

Thionne - Maison à troncs couchés (Semaine de l'Allier 6 août 2020)

Situation

Thionne est à 28.9 km au sud-est de Moulins et à 40 km au nord de Vichy.

La Tuilerie, une des maisons à troncs couchés, est à 3.4 km au nord de Thionne.

Histoire

Une maison à troncs couchés est un bâti dont l’ossature est réalisée avec des troncs de
chêne empilés et assemblés horizontalement suivant la technique “pièce sur pièce”, liés par
du torchis.
Le plan rectangulaire de la maison est calculé en fonction de la longueur des troncs. Ceux-ci
sont généralement taillés à angles droits.
Elles étaient autrefois couvertes de chaume. On les couvre aujourd’hui de tuiles plates, de
préférence de récupération. Ces maisons ne disposent généralement pas de grandes
lucarnes en toiture mais d’ouvertures sur les murs pignons.
Les murs pignons sont hourdis de torchis isolant ou de briques recouvertes d’un enduit à la
chaux pour les protéger.
Aujourd’hui constructions rares en France, on en dénombre quelques unes dans l’Allier. Les
maisons construites suivant cette technique sont cependant encore visibles aux Etats-Unis ou
en Russie.

(source : wiki.maisons-paysannes.org)

Droiturier – La maison des Ecuyers du Roy

Epoque :  XV°- Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Droiturier - Maison des Ecuyers du Roy (www.randos-allier.com)
Droiturier - Maison des Ecuyers du Roy (www.randos-allier.com)
Droiturier - Maison de Ecuyers du Roy (La Montagne © Legrand Guy)

Actualités : Ils ont découvert un studiolo dans leur maison (La Semaine de l'Allier 6 août 2020)

Droiturier - Maison des Ecuyers du Roy (Semaine de l'Allier 6 août 2020)

Situation

Droiturier est à 34.3 km au nord-est de Vichy et à 55 km au sud-est de Moulins.

La maison des Ecuyers du Roy est à la sortie nord ouest du bourg.

Histoire

Le relais des écuyers du Roi est une grande et longue demeure Bourbonnaise, à deux niveaux, recouverte d’un grand toit de tuiles plates et à jet d’eau. Les hauts combles sont restés aveugles. Elle comprend une grange de 45 mètres de long et une voûte d’entrée pour les diligences. Elle servait de relais de diligences dès le XVème siècle, prospère jusqu’au percement de la route Nationale 7, au sud de Lapalisse, qui dévie la route Paris-Lyon, au début du XXème siècle. De grandes baies éclairent la cuisine et la salle à manger. A l’origine, la maison comprend au rez-de-chaussée une cuisine et une salle à manger de grande taille et, au premier étage, deux dortoirs dont l’un est destiné aux hommes, et l’autre aux femmes. ces pièces font plus de 65 m2.

(source : www.randos-allier.com)

Les environs

Droiturier : Musée de la figurine  à 3.2 km au nord-ouest

Lapalisse – Château de La Palice à 7.4 km à l’ouest

Montaiguet en Forez – le château à 9.5 km au nord-est

Saint-Gérand le Puy – Le lavoir

Epoque : XIX° – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse : 3 chemin de Barbe Sèche 03150 Saint-Gérand le Puy
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Saint-Gérand le Puy - Le lavoir (www.lavoirs.org)
Saint-Gérand le Puy - Le lavoir (www.lavoirs.org)
Saint-Gérand le Puy - Le lavoir (www.lavoirs.org)

Actualités : Un lavoir chauffé et alimenté en eau de pluie unique en Allier (Semaine de l'Allier - août 2020)

Saint-Gérand le Puy - Le lavoir (Semaine de l'Allier 6 août 2020)

Situation

Saint-Gérand le Puy est à 21 km au nord de Vichy et à 43 km au sud-est de Moulins.

La Lavoir (3 chemin de Barbe Sèches) est à 500 m au sud-ouest du bourg.

Histoire

Accès libre avec panneau d’information. La forme circulaire et pentue du toit (12 pans) de ce lavoir d’hiver du XIXe siècle permettait de recueillir les eaux de pluie pour le lavage, tout en abritant l’espace situé autour du bassin. Il reste trois cheminées sur quatre qui chauffaient le lavoir et fournissaient des cendres utilisées comme détergent pour laver le linge.

(source : www.lavoirs.org)

Les environs

Montaigu le Blin -la Forteresse à 4.4 km au nord

Rongères – château du Méage à 6.2 km au nord-ouest

Lapalisse – Le château de La Palice à 10.01 km à l’est

Saint-Léon – église de Montpeyroux

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Saint-Léon - Montpeyroux (G. Grabowski)
Saint-Léon - Montpeyroux (G. Grabowski)
Saint-Léon - Montpeyroux (G. Grabowski)
Saint-Léon - Montpeyroux (G. Grabowski)
Saint-Léon - église de Montpeyroux - juillet 2020 (PMSL)
Saint-Léon - église de Montpeyroux - juillet 2020 (PMSL)
Saint-Léon - église de Montpeyroux - juillet 2020 (PMSL)
Saint-Léon - église de Montpeyroux - juillet 2020 (PMSL)
Saint-Léon - église de Montpeyroux - juillet 2020 (PMSL)

Situation

Saint-Léon est à 35.3 km au sud-est de Moulins et à 49 km au nord-est de Vichy.

L’église de Montpeyroux est à 2.8 km au sud-est de Saint-Léon

Histoire

L’église est mentionnée pour la première fois dans une bulle du Pape Alexandre III en 1165. Dans cette bulle, elle est nommée Ecclesia Montis Petrosi (Eglise du Mont Pierreux).
Dans sa nef se trouve deux autels, l’un à gauche était dédié à la Sainte Vierge, l’autre à droite (aussi l’autel reliquaire) à Saint Bonnet, évêque à Clermont au VIIe siècle.
Au XVe siècle l’abside avec le maître autel étaient ajoutés et la porte en accolade était placée dans le mur nord de la nef. Elle donnait sur le cimetière.
Durant la deuxième moitié du XVIIe siècle l’église fut fortement remaniée, par exemple la reconstruction de la façade en ajoutant un clocher mur à deux baies, également aussi la construction du caquetoire qui n’existe plus et la pose du retable en bois du style baroque sur le maître autel. Tous les changements affectant l’église sont attribués à Gabriel Girin de Cublize.
Le 16 janvier 1792, presbytère, jardin, église, cimetière et dépendances furent vendus pour 3475 livres à Jean Fagot (1742-1808).
En 1806, la paroisse est supprimée et partagée entre Saint-Léon, Liernolles et Montcombroux-les-Mines.
(source Gerhard Grabowski)

Les environs

Paray le Frésil – église Saint-Didier

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Paray le Frésil - église Saint-Didier (photos-eglises.fr)
Paray le Frésil - église Saint-Didier (allier-hotels-restaurants.com)
Paray le Frésil - église Saint-Didier (allier-hotels-restaurants.com)
Paray le Frésil - église Saint-Didier (allier-hotels-restaurants.com)
Paray le Frésil - église Saint-Didier (photos-eglises.fr)

Situation

Histoire

L’église Saint-Didier dépendait de l’ancien diocèse d’Autun.

C’est un édifice moderne, comprenant une nef couverte d’un plafond arrondi et terminée par une abside en hémicycle, encadrée par deux chapelles latérales. Une sacristie quadrangulaire est accolée au flanc est, au niveau du chœur. Le clocher est une tour clocher flanquant l’édifice au niveau de la façade ouest.

Elle fut construite en 1878 par l’architecte Jean-Baptiste MOREAU de Moulins.

Comme le montre le plan, cette construction n’est en fait qu’une extension, dans sa partie orientale, d’un sanctuaire dont l’origine remonte au XVIème ou XVIIème siècle (pas d’écrit précis).

L’église, comme la commune elle-même, ne peut être dissociée de la famille DE TRACY, propriétaire du château et d’un grand domaine à Paray le Frésil. Victor DE TRACY (1781 – 1864) a été ministre de la marine et militant anti-esclavagiste reconnu. Il épousa en 1816 Mary Sarah NEWTON (1788 – 1850), descendante du célèbre savant Isaac NEWTON.

La correspondance de la marquise permet d’affirmer l’existence de l’ancienne église.

Elle écrivit en 1843 : “Notre église est veuve de son pasteur. J’en profite pour la faire repeindre. (…) J’y ai installé un peintre pour entourer d’un paysage la grande figure du christ placée au-dessus de l’autel. Le peintre travaille sur son échafaudage et moi, d’en bas, je commande la manœuvre. – Mettez-lui, ai-je dit, à l’horizon une bande de vermillon, ensuite une bande de jaune, puis une teinte plus claire, puis du bleu presque blanc, et pour terminer du bleu pur. Nous avons eu de cette manière un ciel à la Raphaël dont le peintre lui-même est tout émerveillé. (…) Hier nous avons eu la visite du grand vicaire de Moulins. Il a trouvé notre église fort à son goût.”

Victor et Mary sont tous les deux décédés à Paray le Frésil et inhumés près de l’église.

(source : fondation-patrimoine.org)

Les environs

Cusset – Chapelle Sainte-Madeleine

Epoque : XII°- XIII°- Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse : Route de Molles (D 62 – Direction Le Mayet-de-Montagne) 03300 Cusset
Téléphone : 04 70 30 95 00 (Mairie)
Courriel : mairie@ville-cusset.fr
Site internet :

Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (Marie-Anne Caradec 2015)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (allier-hotels-restaurants.com)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (Marie-Anne Caradec 2015)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (C.Dubord 06-2013)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (C.Dubord 06-2013)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (C.Dubord 06-2013)
Molles - Chapelle Sainte-Madeleine (C.Dubord 06-2013)

Situation

Cusset est à 3.4 km au nord-est de Vichy

La chapelle Sainte-Madeleine est à 7.2 km au sud-est de Cusset sur la route de Molles (D 62 – Direction Le Mayet-de-Montagne)

Histoire

Au XII ème siècle, les lettres de Louis VII mentionnent dans les possessions de l’abbaye de Cusset la terre d’Espet, où subsiste toujours la chapelle Sainte Madeleine. Elle est desservie par des capucins jusqu’en 1789 ; elle est alors vendue comme bien national et achetée par M. Dussaray, qui la rend au culte. Au plafond était suspendue un serpent qui avait terrorisé la région et qu’avait tué l’un des templiers du Mont Peyroux. Un pèlerinage depuis Cusset jusqu’à la chapelle s’est longtemps perpétué afin de demander de la pluie pour les récoltes.Chaque année, au mois de juillet, à l’occasion de la Sainte-Madeleine, se déroule un pèlerinage.

(source : www.allier-hotels-restaurants.com)

Les environs

Cusset – Musée de la Tour prisonnière et souterrains à 7.2 km au nord-ouest

Busset – Le château à 13.4 km au sud

Abrest – Le château des Chaussins à 13.5 km au sud-ouest

Chantelle – Château – Abbaye

Epoque :  XI°- Protection : MH (1862)
Propriétaire : Communauté des Bénédictines
Visite : Oui
Dates et horaires : Des visites guidées sont possibles au cours des journées du patrimoine, entre 14h00 et 17h00 et tout l’été le mercredi à 16h00.
Adresse : 14 rue Anne de Beaujeu 03140 Chantelle
Téléphone : 04 70 56 62 55
Courriel : contact@benedictines-chantelle.com
Site internet : abbaye.benedictines-chantelle

Chantelle - château du duc Pierre de Bourbon et de la duchesse Anne.

Situation

Chantelle est située à 15 km au sud-ouest de Saint Pourçain sur Sioule.
Le château est situé à droite en arrivant dans le centre du bourg.

Histoire

La Vie monastique
L’aventure communautaire a commencé il y a 160 ans…: le soir du 11 Octobre 1853, une diligence s’arrête dans la cour intérieure du prieuré de Chantelle. Quelques moniales bénédictines en descendent. La vie monastique à Chantelle peut renaître… Ce qu’elles découvrent de leur nouveau lieu de vie est avant tout une très belle église romane et un ancien prieuré, vestiges rescapés des vicissitudes de l’histoire, eux-mêmes en état de délabrement… « Avec ténacité et constance, peu à peu nos sœurs aînées vont relever le défi de leur redonner vie et d’y refaire à nouveau chanter la louange ».
Historique
Dès le Ve siècle, à Chantelle, sur les bords de la Bouble, existaient un château fort et une église dédiée à saint Vincent, dont s’empare Pépin le Bref au VIIIe siècle. L’abbaye a pour origine le prieuré dont l’acte de fondation daté de 937 est signé par saint Odon, abbé de Cluny ; il est confié aux chanoines de Saint-Augustin d’Évaux, en Combraille.
L’église fut reconstruite au XIIe siècle dans un style roman-auvergnat et vit en 1286 le sacre d’Aymar de Cros, évêque de Clermont. Le prieuré est rebâti au XVe siècle ; il est inclus dans l’enceinte du château des ducs de Bourbon. Le château fort, qui était situé au sud des bâtiments actuels de l’abbaye, fut la résidence au XVIe siècle d’Anne de Beaujeu, fille aînée de Louis XI, régente de France de 1483 à 1491.
En 1527, un arrêt du parlement ordonne le démantèlement de la forteresse. Richelieu achèvera la démolition à l’exception du prieuré.
Au début du XVIIe siècle, le monastère, en déclin, est placé sous la dépendance des jésuites du collège de Moulins.
À la Révolution, les religieux sont chassés et le prieuré est vendu comme bien national en 1794. En 1853, les bénédictines de l’abbaye de Pradines achètent la propriété et y fondent une communauté. Le pape Léon XIII érige le monastère en abbaye en 1890.
Les sœurs bénédictines de Chantelle sont spécialisées dans la production de produits cosmétiques et de soins1, qui assurent les ressources de l’abbaye.

Description :

L’église romane est orientée à l’est. La nef, constituée de trois travées, est flanquée de bas-côtés. L’abside comporte un déambulatoire et trois absidioles.
Le cloître du XVe siècle se trouve au nord de l’église et donne accès, au rez-de-chaussée, à trois salles voûtées d’ogives : le réfectoire, la salle du chapitre et la salle de communauté. À l’angle nord, une tourelle abrite un escalier à vis, sans noyau central, qui mène à l’étage.
(source “abbaye.benedictines-chantelle.com“)

Les environs

Château de Chareil-Cintrat (7 km au nord-est)

Taxat Senat – Eglise Saint-André à 5,8 km au sud

Village de Charroux (7 km au sud)

Bessay sur Allier – Neuglise – Le vieux château

Epoque :  XVI°-XVII°-XVIII°- Protection : classé MH (1988)
Propriétaire : privé
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Hervé Rebours)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)

Situation

Bessay sur Allier est a 15.3 km au sud de Moulins et à 42 km au nord de Vichy.

Neuglise est a 3.6 km au nord-est de Bessay sur Allier.

Description :

L’édifice appelé le “Vieux Château” est une maison à colombages bâtie sur cave et possédant un pigeonnier. La partie nord du bâtiment a été construite à la fin du XVIe siècle. Une aile a été ajoutée à l’est au XVIIIe siècle. Côté sud, la maison, qui surplombe un étang et des bois, se poursuivait jusqu’au XIXe siècle par des communs entourant une cour fermée rectangulaire, aujourd’hui encore matérialisée par deux pavillons de briques faisant face à la maison. L’ossature de la maison est en chêne. Les murs sont composés de cadres raidis par des croix de Saint-André, hourdis de briques enduites à la chaux. La partie nord de la maison est couverte d’une charpente de type “gothique” à fermettes. Le pignon ouest est construit en briques polychromes formant des losanges. Le débord du toit repose sur des consoles cintrées avec effet de frise.

Histoire :

Le “Vieux Château” de Neuglize, propriété campagnarde d’un seigneur ou d’un grand bourgeois, a été élevé à la fin du XVIe siècle à l’emplacement d’une maison forte, au centre de l’ancien bourg et paroisse de Neuglize, face à l’église paroissiale aujourd’hui disparue. Après le démembrement de la paroisse au début du XIXe siècle, la maison a été délaissée peu à peu par ses propriétaires au profit d’un nouveau château (ou manoir), construit à l’ouest, à l’emplacement de l’ancienne église, vendue comme bien national à la Révolution. Le “Vieux Château” fut reconverti alors en bâtiment à usage agricole, hébergeant au besoin des employés du domaine.

L’édifice a été classé Monument historique par arrêté du . Son propriétaire actuel a décidé de lui redonner son lustre en engageant dès 2008 un important chantier de restauration.

(Source : wikipédia.fr)

Les environs

Bessay sur Allier – église Saint-Martin à 3.6 km au sud-ouest

Châtel de Neuvre – église Saint-Laurent à 10.9 km à l’ouest

Moulins – Le Palais Ducal à 15.3 km au nord

Montbeugny – Chapelle Saint-Roch

Epoque : XVII° – Protection :
Propriétaire : privé
Visite : non
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Montbeugny - chapelle Saint Roch (randos-allier.com)

Situation

Montbeugny est à 15 km au sud-est de Moulins

La chapelle Saint-Roch à la Faye est à 2.2 km à l’ouest de Montbeugny

Histoire

Ce lieu est le siège d’une ancienne paroisse, Notre-Dame de La Faye, à l’ouest de laquelle était également une seigneurie de La Faye. L’église a été fondée à la suite d’une donation du sire de Bourbon, Archambault 1er, en 1018, au prieuré de Souvigny.

(source : extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais éditions De Borée)

Les environs

Lusigny – Le château de Pomay à 8.4 km au nord

Chapeau – Le château de La Cour à 8 km au sud

Moulins – Le Palais Ducal à 13.6 km au nord-ouest