Château sur Allier – La Barre

Epoque :  XIX°- Protection :
Propriétaire : Privé
Visite : non
Adresse : La barre 03320 Château sur Allier
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Château sur Allier - La Barre (societedemulationdubourbonnais.com)
Château sur Allier - La Barre (societedemulationdubourbonnais.com)
Château sur Allier - La Barre (societedemulationdubourbonnais.com)
Château sur Allier - La Barre (societedemulationdubourbonnais.com)
Château sur Allier - La Barre (chateau-sur-allier.pagesperso-orange.fr)
Château sur Allier - La Barre (www.akpool.co.uk)

Situation

Château sur Allier est à 37.3 km au nord-ouest de Moulins

La château de La Barre est à 4 km au nord-ouest de Château sur Allier

Histoire

Le château actuel a été construit au XIX ème siècle, à côté de bâtiments plus anciens. L’ensemble est situé sur une esplanade, au dessus d’un étang, dans un parc boisé. Le bâtiment principal est à double corps rectangulaire.En façade, un logis à deux niveaux et niveau de comble. Les grandes ouvertures du rez-de-chaussée sont à arc en plein cintre. Le second corps de logis, en forme de grand pavillon, est en retour d’équerre. Il est à trois niveaux et niveau de comble, couvert d’un toit aigu. Harpages et encadrements d’ouvertures sont faits de briques et de pierre en alternance. A l’arrière, existe une longue construction, flanquée d’une tour d’angle…

(source : allier-hotels-restaurants.com)

Les environs

Château sur Allier – Château de Saint-Augustin à 2 km au sud-ouest

Le Veurdre – Musée de la batellerie – La Chavanée à 5.9 km au sud-est

Lurcy-Levis – Street Art City à 13.1 km au sud-ouest

Thiel sur Acolin – La Pierre

Epoque :  XIX°- Protection : non
Propriétaire : Benoît et Valérie Legonidec
Visite : non
Adresse : La Pierre 03230 Thiel sur Acolin
Téléphone : 09 77 32 77 96 – 06 08 27 08 55
Courriel :
Site internet :

Thiel sur Acolin - La Pierre (Laurent G - août 2014)
Thiel sur Acolin - La Pierre (www.allier-hotels-restaurants.com)

Actualités : Restauré par ses propriétaires, le château de la Pierre héberge plus de 300 visiteurs par an

Thiel sur Acolin - La Pierre (La Montagne du 21 juillet 2012-©philippe bigard )

Situation

Thiel sur Acolin est a 22 km à l’est de Moulins

Le Grand Péage est 2 km au nord-ouest du bourg

Histoire

En Sologne Bourbonnaise cet élégant château du XIX ème siècle a été réalisé en 1880 par l’architecte Jean Moreau qui établit les plans de l’édifice. Propriété de la famille du comte de la Roche jusqu’en 1939, le domaine devint alors un rendez-vous de chasse. Après la guerre, le château fût restauré, le parc dessiné et planté par le paysagiste François Treyve. Aujourd’hui, les propriétaires de ce beau domaine ouvrent leur demeure et proposent 5 chambres chaleureuses.

Neuvy – Grand Vallières

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Neuvy - Grand Vallières (Hervé rebours 2015)
Neuvy - Grand Vallières (Hervé rebours 2015)
Neuvy - Grand Vallières (geneanet)
Neuvy- Grand Vallières

Situation

Histoire

Les environs

Le Donjon – Contresol

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Le Donjon - Contresol (www.randos-allier.com)
Le Donjon - Contresol (www.randos-allier.com)
Le Donjon - Contresol (www.randos-allier.com)

Situation

Histoire

Les environs

Abrest – Le château

Epoque :  XIX°- Protection :
Propriétaire : privé
Visite : Non
Dates et horaires :
Adresse : rue de la liberté  –  03200 Abrest
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Abrest - Le château (www.allier-hotels-restaurants.com)
Abrest - Le château (www.allier-hotels-restaurants.com)
Abrest - Le château (www.allier-hotels-restaurants.com)
Abrest - Le château (www.allier-hotels-restaurants.com)
Abrest - Le château (collection-jfm.fr))

Situation

Abrest est situé à 3,2 km au sud-est de Vichy.

Histoire

Il reste de cette maison forte du XIV ème siècle une belle tour carrée à deux niveaux, qui flanque un corps de bâtiment ou quelques restaurations du XVI ème siècle sont apparentes, en particulier par de grandes baies à meneaux. La maison est modeste, formée d’un corps principal à deux niveaux et niveau de comble, épaulé par deux tours carrées inégales en retour d’angle. D’importantes transformations y ont été apportées par les Talaru Chalmazel, au cours du XVIII ème siècle.

(source : www.allier-hotels-restaurants.com)

Les environs

Abrest – château des Chaussins à 2.2 km au sud-est

Vichy- musée de l’Opéra à 5.5 km au nord

Busset – château de Busset à 8 km au sud-est

Agonges – Praingy

Epoque :  XIX°- Protection :
Propriétaire : Monsieur et Madame Compagnon
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Praingy (lamontagne.fr)
Praingy (www.larondedeschateauxagonges.fr)

Situation

Agonges est situé à 18 km à l’ouest de Moulins

Praingy est situé à 3.9 km au nord du bourg

Histoire

Demeure du XIXiéme siècle construite très probablement sur l’emplacement d’une motte féodale, ˮla Motte Varennesˮ. Praingy est alors plus gentilhommière que château.

La première mention d’un propriétaire de Praingy, datant du 8 septembre 1610, concerne Antoine de Gastel, alias Gastet, seigneur de Marcibaut  et Pringy puis, en 1613, Pierre de Mercy, fils d’Étienne de Mercy, écuyer, sieur de Pringy, et de Gabrielle de Gastet. Le 6 mars 1623 est mentionné René de Mercy, fils d’Etienne, seigneur de Pringy, et de Gilberte Gastet.

Le 18 avril 1646 apparait Marie Thévenin, femme de Jean Vigier, seigneur de Praingy, procureur à Bourbon, le 17 octobre 1653, Gilbert Vigier, également procureur de Roi. En mars et septembre 1657 sont mentionnés Gilbert et Jean Vigier. C’est très certainement ce Jean Vigier, décédé le 23 mai 1698, qui a fait ériger, en 1686 la croix de carrefour qui se trouve dans l’église.

Une certaine Madeleine Vigier de Praingy, née vers 1656 épousera Matthias Troussebois, lui-même né vers 1653 .

Anne-Elisabeth de Troussebois se marie dans la chapelle de Beaumont, le 8 avril 1749 avec Edouard de Beaufort-Montboissier-Canillac.

Est –ce du fait de cette union que Praingy entre dans les possesions des Canillac ? Toujours est-il que lors de la vente de Beaumont, en mars 1785 par Ignace Comte de Canillac, ˮpatrice romain, prince de l’église, Mestre de camp, Lt-commandant du régiment de Bourbon Infanterieˮ, époux de Dame Elisabeth de Roucherolles, à Jean Gilbert Faure, ˮavocat en parlement, conseiller du roi, Président Trésorier de France au bureau de finances de la Généralité de Moulinsˮ, est mentionné dans l’acte de venteˮ….la terre de Praingy comprenant un château et six domainesˮ

Donc les Faure entre en possession de Praingy à cette date. Selon des Gozis, la famille Faure était d’ancienne origine bourbonnaise transplantée en Nivernais Le nouveau châtelain ne jouit que cinq ans de sa propriété puisqu’il trépassa en 1790 laissant une veuve et une fille. Cette dernière, Marie Honorée Théodate Faure étant décédée peu après son père, les biens se partagent entre sa mère née Anne Paris et ses oncle et tante paternels: Charles Faure chanoine du ci-devant chapitre d’Hérisson et Françoise Faure veuve en 2ème  noces de Claude Perceau chirurgien à Hérisson. Ce partage a eu lieu le 9 novembre 1792 et on attribue après tirage au sort Beaumont et Le Breuil à la veuve.

Gilbert Saulnier achètera Praingy en 1802  et en fera don à son fils Fernand. Ce dernier ne l’occupera qu’après que certains travaux de restauration n’aient été réalisés.

(Source : Histoire d’Agonges : A. Martin Saint-Léon)

Les environs

Agonges – église Notre Dame à 3.9 km au sud.

Agonges – château de l’Augère à 204 km au sud-est.

Saint Menoux- Abbaye à 6.4 km au sud.

Neuvy – Château de Toury

Epoque :  XIV° – XIX°- Protection : non
Propriétaire : Famille de Ségonzac
Visite : non
Adresse : château de Toury 03000 Neuvy
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

www.allier-hotels-restaurants.com
www.cartesfrance.fr

Situation

Neuvy est situé à 4 km à l’ouest de Moulins.

Le château de Toury est situé à 5 km au nord du bourg.

Histoire

Pour Nicolas de Nicolay, il n’y avait à Neuvy qu’une “paroisse et chasteau fort situé sur un haut coteau, sur l’Allier”, indéniablement le château de Toury. Celui-ci appartint tout d’abord à une famille de ce nom vers 1260, la seigneurie était en indivis entre Catherine dame de Thory sur Allier et son frère. Catherine avait épousé Jean Breschard, dit de Bressolles, chevalier et seigneur du Réray à Aubigny, sergent du duc de Bourbon et le fils de Raoul, baron de Bressolles. Les seigneuries de Toury et du Réray connurent un sort commun ; à la fin du XIIIe siècle, Guy de Toury, damoiseau, et sa femme, reconnurent tenir en fief de Guillaume de Dampierre, seigneur de Belleperche et Saint Just, 25 livrées de terre sur Aurouer et Aubigny. Goussaut de Toury fut, en 1374, maitre des Eaux et forêts, ce fut la Chambre des Comptes elle-même qui le traduisit en justice pour malversations; il avait, avec l’argent de la recette des Eaux et Forêts, acheté sur son compte personnel des biens dans les châtellenies de Verneuil et de Hénsson. En 1377, Louis II lui laissa néanmoins l’usufruit des biens détournés. Goussaut de Toury se comportait comme un grand seigneur et maintenait les traditions féodales. En 1381, Jeanne de Thoury épousa un autre Jean de Bressolles; leur petit-fils, Antoine, eut trois enfants. L’aîné entra en religion, ce qui l’exclut de la succession, mais les deux cadets se disputèrent l’héritage. Gilbert se vit attribuer Le Réray et Jean reçut Toury, qu’il vendit dans des conditions assez obscures à Anne de France. Cette dernière dut faire intervenir un sergent royal de la prévôté de Saint-Pierre-le-Moûtier pour entrer en possession de son acquisition. Le Roi Charles VII y avait séjourné en 1457 ainsi que l’atteste une lettre en date du 26 août dressée de Thoury près de Moulins à ses gens du parlement. Le château fut ensuite vendu à une famille d’officiers ducaux, les le Tailleur. En 1729, il appartenait à un chanoine de Moulins, le sieur Provost de Ruelle. Le dernier propriétaire de Toury, Pierre Legros, également propriétaire de la Queune, émigra au cours de la Révolution; il était le frère de Charles Legros de Laugère à Montilly, exécuté le 21 nivôse an II.

Description
Dés le début du XIII éme siècle, Thoury est considéré comme château fort et l’une des quatre principales baronnies du Bourbonnais. La façade est a été considérablement moins remaniée que la façade ouest, mais perd néanmoins son caractère de forteresse lorsque Anne de Beaujeu devient propriétaire des lieux. C’est dans cette demeurer que Jean de Meung a compose une partie du roman de la rose ,oeuvre très populaire au moyen age .

(source :”www.allier-hotels-restaurants.com” et “www.chateau-fort-manoir-chateau.eu”)

Les environs

Moulins – Le Musée du costume CNCS  à 4 km à l’est

Neuvy – Les Vieux Melays à 3 km au sud-est

Neuvy – Eglise Saint-Hilaire à 5 km au sud