Yzeure – chateau de Panloup

Epoque : XVII° – Protection : ISMH (1947)
Propriétaire : Ville d’Yzeure
Visite : Accès libre des extérieurs toute l’année.
Dates et horaires :
Adresse : Château de Panloup Rue des Cladets 03400 Yzeure
Téléphone : 04 70 20 10 64 ou 06 61 94 14 65 ou 04 70 20 33 71
Courriel :
Site internet :ville-yzeure.com

Panloup (www.allier-auvergne-tourisme.com)
Panloup (www.bonplanlocal.fr)
Panloup (www.chateau-fort-manoir-chateau.eu)
Panloup (Wikipédia)

Situation

Yzeure est situé à 1.7 km à l’est du centre ville de Moulins

Panloup est situé à 1.8 km au sud du centre d’Yzeure

Histoire

Une pierre sculptée du 12e ou 13e siècle, sise au-dessus de la porte de la chapelle et représentant un agneau pascal, pourrait laisser supposer que le domaine aurait été une ancienne possession des Templiers. Le château, d’époque Louis XIII, se compose d’un corps de bâtiment central, à rez-de-chaussée et étage sous comble, calé par deux autres corps de bâtiments couverts en pavillon, l’un au nord et l’autre au sud. Sur la façade Est, faisant saillie sur le bâtiment central, une construction rectangulaire flanquée d’une tour ronde qui, de même que l’autre tour lui faisant pendant, a sa partie supérieure couronnée par un campanile. Sur la façade nord, un fronton curviligne tronqué témoigne sans doute d’une ancienne porte. La maçonnerie de briques et de pierres et les toitures en tuiles plates contribuent au style régionaliste de l’ensemble.

Panloup, comme Mercy et La Tireuse, fut la résidence d’officiers moulinois, mais fut occupé sur une plus longue période. Le premier propriétaire de Panloup connu, fut Luis de Launay, médecin, en 1550, puis l’on trouve Jacques Bodinat, avocat en parlement vers 1639 et fils François, lieutenant en la châtellenie de Bessav et Pougny. Son fils François, gendarme du Roi, devint sieur de la motte d’Arizolles, et était qualifié d’écuyer. Pierre Maquin, sieur de Panloup, de la La Ronde et autres lieux, en 1684, mérite d’être mentionné : l’assemblée des propriétaires fonciers de la paroisse d’Yzeure l’élut, le 3 février 1709, syndic responsable des réparations projetées au clocher, au chapiteau et la cloture du cimetière de la paroisse. Il refusa cette charge le 5 février, arguant qu’il était âgé de 75 ans, était infirme et possédait un privilège d’officier militaire. Au XVIIIe siècle, Panloup appartenait aux Roy: Gilbert Roy, écuyer, était en 1722 également sieur de bouchaine et de La Brosse. Un acte daté du 27 août 1753 passé à Chevagnes, nous apprend que Joseph, chevalier, seigneur de Panloup, qui était capitaine de grenadiers du roi au régiment de Cambis, épousa Marie Anne Batissier, fille du défunt seigneur de Montchenin.

(source :”www2.culture.gouv.fr” et “www.chateau-fort-manoir-chateau.eu”)

Les environs

Yzeure – Eglise Saint-Pierre 1.8 à km au nord

Moulins – Le Palais Ducal à 2.8 km au nord-ouest

Moulins -Le CNCS (musée du costume) à 4 km à l’ouest

Saint-Pont – Le château

Epoque :  XVII°-XVIII°- Protection : ISMH (1990)
Propriétaire : Privé
Visite : Oui
Dates et horaires : Visite libre des extérieurs. La promenade dans le parc conduit au château.
Du 01/07/2018 au 31/08/2018 de 9h à 12h et de 15h à 18h et pour les Journées du Patrimoine de 15h à 18h.
Ouvert toute l’année pour les groupes d’associations culturelles (après accord).
Adresse : 9 route de Broût-Vernet 03110 Saint-Pont
Téléphone : 04 70 90 52 62
Courriel :
Site internet :

Château de Saint-Pont (Chateau-fort-Manoir-Chateau.eu)
Château de Saint-Pont (www.allier-auvergne-tourisme.com)
Château de Saint-Pont (www.allier-auvergne-tourisme.com)
Château de Saint-Pont (i.pinimg.com)

Situation

Saint-Pont est situé à 14 km au nord-ouest de Vichy

Le château de Saint-Pont est dans le bourg

Histoire

Un château aurait précédé l’actuelle demeure, mais on ne connait pas de description. Le château actuel peut être du XVIIe siècle; mentionné comme habité en 1676 par la famille de la Rouzière; après 1750, reconstruit ou modernisé par l’architecte Clément; vendu comme bien national en 1792, il figure sur le cadastre de 1839. En 1882, suite à un incendie, démolition d’un tiers environ de la longueur du château; en 1969, les façades les et toitures sont inscrites monuments historiques. En 1975, le château reste un charmant édifice à la façade simple et harmonieuse. A l’intérieur, la décoration soignée porte les marques évidentes du XVIIIe siècle: lambris moulurés, portes et huit cheminées sculptées dont une en bois peint. La visite du parc conduit au château aux toits à l’impériale et façades de briques rouges, construit sur les terrasses d’où l’on a une très belle vue sur la Limagne et la chaîne des puys. La cour du château est délimitée par deux pigeonniers carrés. Le parc comprend d’importants communs

Eléments protégés MH : les façades et les toitures du château, les deux pigeonniers, les éléments intérieurs; au rez-de-chaussée, escalier, vestibule avec son trumeau peint, grand salon avec ses boiseries, ses trois trumeaux peints et sa cheminée en marbre, petit salon avec sa cheminée Louis XV et son trumeau, salle à manger avec sa cheminée en bois et son buffet; au 1er étage les quatre cheminées: inscription par arrêté du 26 novembre 1990

(source :”www.chateau-fort-manoir-chateau.eu”)

Beaune d’Allier – Château de Sallebrune

Epoque :  XIII°-XVII° Protection : ISMH (1992)
Propriétaire : Jean Paul & Claudette Pelletier
Visite : oui
Dates et horaires : Visite libre des extérieurs toute l’année. Ouvert du 2 avril au 1er novembre de 14h à 19h les week-ends et vacances scolaires. Sur rendez-vous toute l’année. Fermé les mardis
Adresse : Sallebrune 03390 Beaune d’allier
Téléphone : 04.70.64.50.84 – 04 70 64 50 80
Courriel : Claudette.pelletier@orange.fr
Site internet : chateau-de-sallebrune.com

Sallebrune (www.chambres-hotes.fr)
Sallebrune (vivreacossaye.blogspot.fr)
Sallebrune (vivreacossaye.blogspot.fr)
Sallebrune (www.chateau-de-sallebrune.com)

Situation

Beaune d’Allier est situé à 30 km au sud-est de Montluçon

Sallebrune est situé à 3 km au sud de Beaune d’Allier

Histoire

Le Château de Sallebrune se situe sur l’ancienne voie romaine qui reliait Chantelle a Néris en « traversant » l’étang de Rivalais, Les Bayets…

Le triangle: Sallebrune – la Croix de Sallebrune – Lériers, marquent le tour d’un petit plateau (ancien oppidum ?) à 520 m d’altitude, bien intégré dans un beau site dominant avec de vastes vues (vues du cote de l’Auvergne: la forêt des Colettes, le Puy de Dôme et le Puy de Sancy).

Comme verrou naturel de ce plateau: La Motte de Sallebrune est restée très bien conservée avec son fossé en eau de grand diamètre, aménagée sur un site primitif gallo-romain.

Sallebrune fut autrefois d’Auvergne, la frontière avec le Bourbonnais passant un peu plus au nord, au lieu-dit: Lorraine (commune de Beaune d’Allier).

A l’abandon de cette motte, fut construit 1er Château de Sallebrune, forteresse plus vaste en pierre, a 200 In de la motte délaissée. C’est un exemple d’occupation pérenne d’un lieu stratégique sur deux millénaires. Le Château de Sallebrune est une forteresse que Nicolay désigna « Chastel—Fort » en 1569.

Occupants du Chateau de sallebrune

– La Noble Famille de Beaucaire (branche ainée) y séjourna jusqu’en 1640.

– La Noble Famille de Bressolles jusqu’en 1688.

– Jean Debouis, étonnant personnage, marchand—fermier, qui sut parvenir au faite de la fortune. 11 fit reconstruire 1e corps d’habitation principale du chateau de 1688 a 1693 dans le style Louis XIII (jamais terminé) en conservant son Donjon: large et haute tour ronde avec encorbellement de mâchicoulis, et ultérieurement d’un haut toit pointu: architecture typique de la Renaissance en Bourbonnais (aujourd’hui a reconstruire comme il était encore en 1980).

– La Famille de Collason: de l’Empire jusqu’en 1903.

– La Famille Perrin, dont les nombreux malheurs a partir de 1913, entraine-rent peu a peu la ruine de la propriété.

– Les Propriétaires actuels, depuis 197 9, lancérent de grands travaux, hélas tous entachés de graves malfacons en cascade, qui les obligent a tout faire refaire, petit a petit, compte tenu des couts.

Le Veurdre – Château de La Baume

Epoque : XIV°-XIX° – Protection : ISMH (1991)
Propriétaire : Monsieur Martinat
Visite : oui
Dates et horaires :Visites de juin à septembre
Horaire d’accueil : de 10h à 12h et de 14h à 18h30 les week-ends et jours fériés.
Adresse : Château de la Baume, Rue du Pont des Héros 03320 Le Veurdre
Téléphone : 09 65 15 99 55 – 02 48 64 73 69 – 04 70 66 41 80
Courriel : mimartinat@wanadoo.fr
Site internet :

La Baume - façade coté parc (www.mes-ballades.com)
La Baume - La façade coté parc (leveurdre.e-monsite.com)
La Baume façade coté parc (leveurdre.e-monsite.com)
La Baume - les écuries (leveurdre.e-monsite.com)
La Baume - Le portail (leveurdre.e-monsite.com)

Situation

Le Veurdre est situé à 35 km au nord-ouest de Moulins.

La Baume est située à 600 m à la sortie sud-est du Veurdre.

Histoire

Le premier château avait été construit sur un à-pic et dominait le cours de l’Allier. Une tour en fut découverte en 1902 lors de la destruction d’une écurie: elle contenait dans sa maçonnerie un étrier du XIIe siècle. Il fut incendié au XIIIe siècle, et on édifia avec les matériaux de récupération un nouveau bâtiment dans l’emplacement de l’ancienne basse-cour, au bas du rocher. Le premier aveu connu fut rendu en 1301 par Perrin-Blanc. Le château resta dans cette famille Blanc jusque vers 1570. Un autre Perrin-Blanc, capitaine de Veurdre et de Château-sur-Allier combattit aux côtés de Jeanne d’Arc. En 1576, le château fut dévasté par l’armée calviniste de Condé, puis en 1589 la destruction fut achevée par Claude de la Châtre, gouverneur de Bourges et partisan de la ligue, le parti adverse. En 1601, La Baume appartenait à Charles Daubrun, écuyer, le reste de la terre et de la seigneurie fut vendu en 1618 pour 2 150 livres à Jacques d’Aubrun. En 1779 “les fief, château et basse-cour à 110 000 livres” quand il devint propriété de Marie Thérèse Alarose, qui épousa l’année suivante Jean Baptiste de La Quassière, vicomte de Chalus, capitaine au régiment d’infanterie d’Orléan. Les deux époux demeurèrent dans leur propriété de La Baume tout le temps de la Révolution sans être inquiétés. Leur fils, François Dorothée fit construire un four à chaux, rehausser le château et pour tenter de subvenir aux frais, tenta d’implanter une manufacture de sucre de betteraves dans la ferme attenante en 1839. L’affaire périclita la sucrerie fut fermée en 1845. Par jugement du tribunal civil de Moulins, la terre et château de la Baume furent mis en vente et adjugés au propriétaire d’un restaurant parisien, originaire de Hérisson, qui fit élever un jardin d’hiver et procéder à des améliorations de l’habitat.

(source :”Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée”)

Toulon sur Allier – château de Montchenin

Epoque :  XVIII°- Protection : ISMH (1971-2000)
Propriétaire : Monsieur et Madame de Roquefeuil
Visite : oui
Dates et horaires : du 14 juillet au 31 août de 11h à 17h, fermé le samedi.
Adresse :
Téléphone : 04 70 20 41 31 ou 04 70 44 17 94
Courriel : roquefeuil@montchenin.com
Site internet : www.montchenin.com

Montchenin (Hervé Rebours 2016)
Montchenin façade Ouest (Hervé Rebours 2016)
Montchenin (www.randos-allier.com)
Montchenin escalier (www.randos-allier.com)
Montchenin (www.randos-allier.com)

Situation

Toulon sur Aller est situé à 6 km au sud de Moulins

Monchenin est situé à 3,4 km au sud de Toulon sur Allier

Histoire

Les environs

Toulon sur Allier – Eglise Sainte-Marthe à 3,4 km au nord

Moulins – Château de la Malcoiffée à 9 km au nord

Besson – Château de Fourchaud à 11,7 km au sud-ouest

Souvigny – château de la Matray

Epoque :  XV°- Protection : ISMH (1975)
Propriétaire : Privé
Visite : oui
Dates et horaires : Ouvert du 1er juin au 30 septembre de 10h à 12h et de 15h à 17h30 du lundi au samedi
Adresse : Château de la Matray-Route de Cosne-d’Allier-03210 Souvigny
Téléphone : 04 63 07 10 36 – 06 11 84 76 26
Courriel :
Site internet :

La Matray à Souvigny (://www.auvergne-tourisme.info)
La Matray à Souvigny (www.allier-auvergne-tourisme.com)
L'entrée de la Matray à Souvigny (www.allier-auvergne-tourisme.com)
La Matray à Souvigny (www.allier-auvergne-tourisme.com)
La Matray à Souvigny (Chateau-fort-Manoir-Chateau.eu)

Situation

Souvigny est situé à 13 km à l’ouest de Moulins
La Matray est située à 1,2 km à l’ouest de Souvigny

Histoire

En 1386, Jean Seguin, trésorier et secrétaire du duc, possédait la seigneurie de La Materée, qu’il venait d’acquérir, et il obtint l’autorisation de faire fortifier son hôtel. Celui-ci avait été détruit pendant les guerres, car on craignait que l’ennemi ne l’occupât en 1361. En effet, “un Anglois grand aventurier qui s’appeloit Michelet la Guide, vint chevaucher de bois en bois, lui septième jusque à Souvigny, près des portes”. Les villes ducales étaient à la merci d’aventuriers de ce type, qui auraient pu s’emparer d’une maison forte et tenir un siège pendant plusieurs mois. En 1599, c’était le lieutenant général en la vice sénéchaussée du Bourbonnais, nommé Jean Boudet, écuyer, sieur du Mas et de La Materée. Lui succèda le receveur général des finances de Moulin, Jean Breuyllet. En 1738, Jean-Jacques Béraud était seigneur de La Materée. Louis-Pierre-François-Philippe de La Mothe, écuyer, et seigneur de La Materée en 1767, était gendarme de la garde du roi et gentilhomme servant de la reine. Il mourut en 1785 à l’hôpital général de Moulins. Un curieux incident se produisit en septembre 1650: Jean de Bruin, écuyer, sieur de Mécleff et paroissien de Rocles, fut tué d’un coup de mousquet, qu’il reçut auprès de la croix de La Mattrée, par un embauscade qui y estoit.

Description
La construction actuelle de La Matray a remplacé l’ancienne maison forte. Elle est le résultat des travaux d’aménagement et d’agrandissement menés au cours XVIIe siècle. Le bâtiment principal, de plan rectangulaire à deux niveaux et combles perdus, reçoit deux bâtiments secondaires mais importants, en retour d’équerre, sur un plan en U, alors qu’une tourelle carrée à quatre niveaux, prise en et#339;uvre dans un angle, dessert les logements par un escalier à vis. L’ensemble est entouré de douves en eau et franchies par un pont dormant. Autour du château, délimitant un parc arboré, l’enceinte garde les vestiges de deux tours rondes.

(source :”www.chateau-fort-manoir-chateau.eu”)

Les environs

Souvigny – La Prieurale à 1,2 km à l’est

Saint-Menoux – Eglise à 8 km au nord

Besson – Château de Fourchaud à 13 km au sud

Saint-Gérand de Vaux – Le château de Saint-Géran

Epoque :  XVI° – XVIII°- Protection : MH (1986)
Propriétaire : Monsieur et Madame Chambon
Visite : Oui
Dates et horaires : Visites guidées pour tous publics les samedis, dimanches, vacances scolaires et jours fériés (voir calendrier)
– Visites contées des jardins du château de 14h00 à 18h00 (sur RDV)
– Visites ludiques et interactives des salons du château avec Maitre Petitpied (départ des visites à 14h00, 15h00 et 16h00)
– Visites aux chandelles chaque samedi à 21h en juillet et en août 2018 Adresse : Château de Saint-Géran 03340 Saint-Gérand-de-Vaux
Téléphone : 04 70 45 11 42 ou 06 98 99 62 01
Courriel : saint.geran@yahoo.fr
Site internet : www.chateaudesaintgeran.fr

www.chateaudesaintgeran.fr
static.panoramio.com.storage.googleapis.com/photos
www.randos-allier.com/

Situation

Saint-Gérand de Vaux est à 24 km au sud de Moulins

Le château est à 1 km au sud du bourg

Histoire

Le château est le centre d’un fief connu depuis le XIV ème siècle. Après avoir appartenu à diverses familles, il entra dans les possessions des De La Guiche.Jean-François de la Guiche (1569-1632), le Maréchal de France et gouverneur du Bourbonnais exerça une sorte de mécénat artistique dont le parc fut largelent bénéficiaire.Sa descendance conserva le domaine jusque pendant la seconde moitié du XVIII ème, période à laquelle il changea souvent de main.L’édifice se présente comme un ensemble de bâtiments situés au milieu d’un parc clos d’un mur de 9 km de long. Un superbe portail d’ordre dorique à bossages, directement issu du Libro Straordinario de Serlio, permettait d’accéder à l’intérieur de la propriété. Le château comporte un corps de logis central avec deux ailes en retour. L’aile de gauche conserve un magnifique escalier à quatre volées droites. Le corps de bâtiment conserve encore aujourd’hui la “chambre de l’enlèvement”, où eu lieu le rapt du petits-fils du maréchal, Bernard de La Palice, dans la nuit du 16 août 1641 que sa tante voulait soustraire à un héritage qu’elle convoitait !

(source :” www.allier-hotels-restaurants.com “)

Escurolles – Le château des Granges

Epoque :  XV°- Protection : ISMH (1983)
Propriétaire : Famille Roustan
Visite : oui
Dates et horaires : Visite guidée des intérieurs et extérieurs. Dates et horaires : Ouvert du 1er mars au 31 octobre du lundi au samedi de 14h à 18h ou sur rendez-vous hors saison
Adresse : Les Granges 03110 Escurolles
Téléphone : 04 70 90 50 11
Courriel :
Site internet :

Situation

Escurolles est situé à 17 km à l’ouest de Vichy
Les Granges se situent au sud d’Escurolles

Histoire

La maison forte des Granges a été construite au XV ème siècle par Durand Fradel. Ce “bel hostel”, de plan carré, était protégé de hautes murailles cantonnées de quatre tours rondes. Des douves profondes, remplies d’eau, ceinturaient la forteresse et défendaient l’accès de la porte principale. Le pont dormant a remplacé le pont-levis primitif, flanqué de canonnières installées en ligne. Deux tours subsistent de la maison forte du XV ème siècle: une à l’angle ouest qui a conservé ses canonnières, mais qui a été en partie rasée, pour être recouverte par un toit faisant corps avec celui des communs qui lui sont accolés; la seconde,à l’angle lord du corps de logis, a été couverte d’un toit conique et transformée en pigeonnier, dans son étage supérieur. Le bâtiment principal à deux niveaux, desservi par un escalier intérieur en vis, se compose d’un corps de plan barlong et d’une aile en retour d’équerre. À l’intérieur, une cheminée orne la pièce principale qui se déploie sous un plafond à la française.
le château des Granges appartient aujourd’hui à la famille Roustan qui restaure les bâtiments et qui y a installé un atelier de menuiserie (meubles et parquets massifs).
(source :”www.allier-hotels-restaurants.com”)

Monteignet sur l’Andelot – Château de Fonforte

Epoque :  XVII°- Protection : ISMH (1993)
Propriétaire : Privé
Visite : oui
Dates et horaires : Du 01/07/2018 au 30/09/2018 de 9h à 11h et de 15h à 18h. Les mercredis, samedis, dimanches et le reste de l’année sur rendez-vous.
Adresse : Semautre 03800 Monteignet-sur-l’Andelot
Téléphone : 04 70 90 50 51
Courriel :
Site internet :

Situation

Monteignet sur l’Andelot est situé à 16 km à l’ouest de Vichy
Fonforte –Semautre est situé à 2 km au sud du bourg

Histoire

Au milieu d’un parc agréable, le château de Fontorte déploie sa construction dans le pur style Louis XIII. Le bâtiment à deux niveaux et niveau de comble est constitué d’un corps central flanqué de deux pavillons en saillie sur la façade prinpale. L’escalier d’accès monte à une vaste terrasse, bordée de balustres, qui s’étend entre les 2 pavillons sur toute la longueur de la façade. Le toit est ornementé de lucarnes à frontons de pierre. Les murs, construits de briques appareillées et de pierre de Volvic, avec assises de pierre blanche, ont été recouverts d’un enduit de mortier. Fontorte fut construit sous Louis XIII, par le maréchal, marquis d’Effiat, et devint la propriété de son fils, le marquis de Cinq-Mars. Après l’exécution de ce dernier, en 1642, la terre de Fontorte, confisquée, fut vendue à la famille Ferrand qui en est restée propriétaire jusqu’en 1883

(source :”www.allier-hotels-restaurants.com”)

Villeneuve sur Allier – Le chateau du Riau

Epoque :  XV°-XVI°-XVII°- Protection : MH (1943)
Propriétaire : Monsieur et Madame Durye
Visite : Oui
Dates et horaires : Du 1er juillet au 27 juillet inclus, et du 1er septembre au 30 septembre 2017 inclus.
Visite guidée tous les jours (sauf le Samedi) de 14h30 à 18h30.
Sur réservation pour les groupes à partir de 10 personnes, toute l’année.
Adresse : Château du Riau 03460 Villeneuve sur Allier
Téléphone : 04 70 43 34 47 / 06 81 66 59 74
Courriel : chateau.du.riau@gmail.com
Site internet : Chateau du Riau
Vidéo : Le Riau

Villeneuve sur A. Le Riau

Situation

Villeneuve est situé à 13 km au nord de Moulins

Le château du Riau est situé à 2.8 km à l’est du bourg

Histoire

Situé à la frontière du Bourbonnais, du Nivernais et du Berry, au nord de la région Auvergne, le château du Riau est classé Monument Historique dès 1943. Il forme un ensemble harmonieux des XV, XVI, et XVIIème siècles.

Construit sur une motte féodale, le Riau est doté d’une enceinte fortifiée complète et entouré de douves en eaux vives. On accède à la cour du château par un pont levis et une imposante tour d’entrée flanquée de deux tourelles. Les communs et la tour- pigeonnier achèvent de fermer l’ensemble, protégeant ainsi en arrière- plan, le logis aux façades classiques.

En dehors de l’enceinte, témoin de l’importance de la seigneurie du Riau, se dresse une grange, bâtiment exceptionnel construit dans la seconde moitié du XVIème siècle, fleuron du château et des granges dîxmières de cette époque en France. Le charpentier, Nicolas Roger signa son œuvre en 1584.

Toute l’histoire du fief est contenue dans les terriers du château conservés ici depuis 1308. Le Riau appartiendra successivement à Pierre de Puichevalin (1300), aux Breschard, à Guy de La Perrine (1435), à Guillaume du Val (1456) puis enfin aux Popillon de 1480 à 1700. Les Charry, puissante famille Nivernaise le gardèrent jusqu’en 1800. En 1826 il deviendra la propriété des Le Roy de Chavigny , puis des Durye leurs descendants qui viennent aussi des Popillon.

Les guerres étrangères ou civiles, les révolutions et le temps, non plus que ses possesseurs n’ont eu l’audace de le détruire ni les moyens de le transformer.

Sous ses toits errent encore les fantômes de Pierre Popillon, Chancellier du Bourbonnais et de son maître et ami Charles de Bourbon, connétable de France, héros malheureux de la liberté Bourbonnaise. Là aussi passent encore les ombres d’Anne La Grande, Duchesse du Bourbonnais et d’Auvergne, de l’Amiral de Charry et de son célèbre visiteur anglais Arthur Young qui, dans ses voyages en France, décrivit le Riau avec admiration en 1789, enfin de Pierre Le Roy de Chavigny, Préfet de l’Allier, qui l’acheta en 1826.

(source :” www.chateau-du-riau.com”)