Bessay sur Allier – Neuglise – Le vieux château

Epoque :  XVI°-XVII°-XVIII°- Protection : classé MH (1988)
Propriétaire : privé
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Hervé Rebours)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)
Bessay sur Allier - Neuglise - Le vieux château (Momentum.fr)

Situation

Bessay sur Allier est a 15.3 km au sud de Moulins et à 42 km au nord de Vichy.

Neuglise est a 3.6 km au nord-est de Bessay sur Allier.

Description :

L’édifice appelé le “Vieux Château” est une maison à colombages bâtie sur cave et possédant un pigeonnier. La partie nord du bâtiment a été construite à la fin du XVIe siècle. Une aile a été ajoutée à l’est au XVIIIe siècle. Côté sud, la maison, qui surplombe un étang et des bois, se poursuivait jusqu’au XIXe siècle par des communs entourant une cour fermée rectangulaire, aujourd’hui encore matérialisée par deux pavillons de briques faisant face à la maison. L’ossature de la maison est en chêne. Les murs sont composés de cadres raidis par des croix de Saint-André, hourdis de briques enduites à la chaux. La partie nord de la maison est couverte d’une charpente de type “gothique” à fermettes. Le pignon ouest est construit en briques polychromes formant des losanges. Le débord du toit repose sur des consoles cintrées avec effet de frise.

Histoire :

Le “Vieux Château” de Neuglize, propriété campagnarde d’un seigneur ou d’un grand bourgeois, a été élevé à la fin du XVIe siècle à l’emplacement d’une maison forte, au centre de l’ancien bourg et paroisse de Neuglize, face à l’église paroissiale aujourd’hui disparue. Après le démembrement de la paroisse au début du XIXe siècle, la maison a été délaissée peu à peu par ses propriétaires au profit d’un nouveau château (ou manoir), construit à l’ouest, à l’emplacement de l’ancienne église, vendue comme bien national à la Révolution. Le “Vieux Château” fut reconverti alors en bâtiment à usage agricole, hébergeant au besoin des employés du domaine.

L’édifice a été classé Monument historique par arrêté du . Son propriétaire actuel a décidé de lui redonner son lustre en engageant dès 2008 un important chantier de restauration.

(Source : wikipédia.fr)

Les environs

Bessay sur Allier – église Saint-Martin à 3.6 km au sud-ouest

Châtel de Neuvre – église Saint-Laurent à 10.9 km à l’ouest

Moulins – Le Palais Ducal à 15.3 km au nord

Meillers – Montifaut

Epoque :  XVI°- Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Meillers - Montifaut (capture google map)
Meillers - Montifaut (capture google map)

Situation

Histoire

Montifaut date de la fin du XVe siècle. Sur le portail on voit les armoiries d’Antoine de Bonnfond. Les registres paroissiaux ne font pas état de ce domaine, avant 1700 quand Jean Marie Cordier, sieur de Montifaut et major de la milice de Moulins, parraina pour la première fois un enfant de la paroisse. Son fils et héritier, Jean, étant mort à l’âge de 17 ans, la propriété était en possession de Pierre TiXier en 1715. À la fin du siècle n’apparaît plus un seul nom de propriétaire de Montifaut; ils ne l’habitent plus, mais on connaît les fermiers, Jean et Joseph Desbordes. L’ensemble des bâtiments s’organise autour d’une cour fermée et entièrement protégée par une enceinte. L’entrée se fait par une tour porche, de plan carré, transformée en pigeonnier, coiffée d’un toit en pavillon à lanternon.

(Source : Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais : éditions De Borée)

Les environs

Marcillat en Combraille – La Romagère

Epoque :  XVI° – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Situation

Histoire

Le château de La Romagère a conservé, sur son tertre, un aspect féodal. Ses tours d’angle pleines attestent son ancienneté. Il est au centre d’un large dispositif circulaire en éperon, qui épouse la forme de la colline, et qui fut protégé à sa base par des étangs ou terrains marécageux, et peut-être par des lignes de haies. En 1503, Ligier de Courtois, écuyer, Seigneur de Fougières, reconnaît tenir en fief de la duchesse de Bourbon “le lieu et domaine de Fougières, et la moitié du lieu de La Remagière, joignant ensemble pour un revenu de 20 à 25 livres par an.

(source : Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée)

Les environs

Louroux-Hodemont-Haut-Bocage – Civrais

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Situation

Histoire

Le château actuel est une bâtisse à étage pouvant dater du XVIe siècle, avec tour ronde. La partie basse du logis présente un tympan armorié et à l’angle, une autre tour du XVIIIe siècle. De vastes communs ferment la cour. D’une ancienne chapelle, subsiste une pierre datée de 1832. En 1098, Hamon Palazeis donne aux moines de La Chapelaude le manse de Civray. En 1301 un aveu de Renaud de Moulins, damoiseau, “pour ce qu’il tient en fief de Monseigneur Robert comte de Clermont, seigneur de Bourbonnoys, c’est assavoir en la chastellenie de Hiricon, son chazal de Syvrai avec totes les apertinences et totes les remptes queque elles soient…”. En 1468, Jehan d’Hérisson, écuyer, seigneur de Civray, rend foi et hommage pour son hostel, terre et seigneurie. La famille d’Hérisson est encore présente en 1503, lorsque Guillaume de Hériçon reconnaît tenir en fief de la duchesse de Bourbon, pour lui et pour ses frères, “la moitié du lieu et tènement de Civray, avec domaines et dixmes de vin”. A la fin du XVIIe siècle, Gilbert de Rochebut, chevalier, est seigneur de Civray. Au XVIIIe siècle, la terre est en possession d’une famille de la Bruyère, et appartient actuellement à la famille de Colasson.

(Source : Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée)

Les environs

Louroux de Beaune – Les Chaumes

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Situation

Louroux de Beaune est à 24.6 km à l’est de Montluçon et à 55.6 km au sud-est de Moulins

Les Chaumes sont 2 km à l’ouest de Louroux de Beaune.

Histoire

Du siège du fief des Chaulmes, reste un grand bâtiment en rectangle, primitivement flanqué de plusieurs tours dont deux ont subsisté. Cette demeure seigneuriale était entourée de fossés actuellement comblés. À l’intérieur est un vieil escalier de pierre et une cheminée dont le manteau est orné des armes des de Saint-Chamand qui, au XVIIe siècle, s’intitulaient seigneurs des Chaumes et de Vernassaux. Auparavant, en 1631 dame Regnée de la Richardye, était veuve de Gaspard Jabaud, écuyer, seigneur des Chaulmes, mais le père de Gaspard, Pierre Jabaud était déjà seigneur des Chaulmes. Ces seigneurs étaient maîtres d’un lieu en ruines, si l’on en iuge par un procès verbal de 1740, mais le fief fut cependant acquis au milieu du XVIIIe siècle par la famille Siramy, d’origine rurale et dont les membres s’élèveront par leur travail et leur volonté au rang de propriétaires terriens.

(source : Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée)

Saint-Palais – Maison-Neuve

Epoque : XVI° – XVII° – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Situation

Histoire

Le château de Maison-Neuve, des XVIe et XVIIe siècles, est une bâtisse rectangulaire trapue, flanquée de deux tourelles demi rondes sur chaque face, l’ensemble est garni de créneaux et de meurtrières. La construction occupe toute la partie centrale d’une motte d’une quarantaine de mètres de diamètre, taillée dans le plateau, et entourée de larges fossés de quatre à cinq mètres de profondeur, et d’une dizaine de mètres de largeur. Cette structure est bien conservée, et les fossés sont encore parés. Ils étaient alimentés par un réservoir supérieur et par un étang protégeant ce manoir à caractères archaïques sur la moitié ouest. Comme son nom l’indique, il a pu succéder à une construction antérieure. En 1503, dans le dénombrement des fiefs du Bourbonnais, messire Geoffroy Baltrin, chevalier, est seigneur de la Maison Neuve. Il fait aveu à la duchesse de Bourbon de plusieurs dîmes de blés, d’agneaux et de plusieurs cens.

(Source : Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée)

Les environs

Bellenaves – Manoir de Baratier

Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Situation

Histoire

Une importante tour circulaire d’escalier permet l’accès au bâtiment par une belle porte Renaissance sur perron. Elle est prise en œuvre dans l’angle d’un long corps de logis de plan rectangulaire, à combles élevés, couvert d’un toit à deux rampants. Des transformations réalisées au XVIe siècle ont apporté de larges fenêtres à meneaux. Les propriétaires les plus connus sont les Baratier, plusieurs membres détenaient, à partir du XVIe siècle, des charges d’officiers royaux: notaire, procureur ou juge de la châtellenie, le dernier connu, Jean-François Baratier, né en 1847 était médecin et conseiller général du département. Au cours du XXe siècle, de 1906 à 1970 les bâtiments ont servi de presbytère au curé de Bellenaves.

(source : www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/manoirs-allier-manoir-a-bellenaves-manoir-baratier.html)

Les environs

Chazemais – Chateau-Chauvinière

Epoque :  XV° – XVI°- Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Chazemais - Chateau-Chauvinière (J.P. Luce)

Situation

Chazemais est à 20 km au nord de Montluçon

Château-Chauvinière est à 4.6 km à l’ouest de Chazemais

Histoire

Logis avec toit à croupes , XV°-XV°.

Les environs

Saint-Désiré – église Saint-Désiré à 3.6 km au nord-ouest

Audes – château de la Crête à 9.5 km au sud-est

Nassigny – église Saint-Martin à 12.6 km à l’est