8. Les Bourbon, Comtes de Busset, de Chalus et de Lignières

Armoiries :

D’azur à trois fleurs de lys d’or au bâton péri de gueules ; au chef d’argent chargé d’une croix potencée d’or accompagnée de quatre croisettes du même.

Histoire :

Louis de Bourbon (1437-1482), 4e fils de Charles 1er (1401-1456), duc de Bourbon eut en 1464 d’une union supposée avec Catherine d’Egmont, duchesse de Gueldre, un fils Pierre, dit le bâtard de Bourbon.
En 1498, Pierre de Bourbon (1464-1529) contractera alliance avec Marguerite de Tourzel d’Alègre, dame de Busset donnant ainsi naissance à la maison des Bourbon, barons, puis comtes de Busset.
Cette situation fera des comtes de Busset, illégitimes ou issus d’un mariage non reconnu, les ainés, mais non dynastes, de la maison royale capétienne de Bourbon.

Entre 1498 et aujourd’hui, ce sont 17 générations de comtes de Busset, comtes de Lignières ou comtes de Châlus qui se succéderont.

Ayant reçu en 1761 le titre de « cousin du roi » et admis par trois fois aux honneurs de la Cour en 1753, 1767 et 1772, la maison de Bourbon-Busset va fonder deux branches :

– en 1796, celle des comtes de Lignières par le mariage de Louis-Antoine de Bourbon avec Marguerite, fille du marquis de Lordat et héritière du domaine de Lignières en Berry. Eteinte en 1989.
– en 1875, celle des comtes de Châlus par le mariage de Guy de Bourbon avec la princesse Yolande de Polignac.

Devise :

« Espérance »

Chefs de maison en 2018 :

– Charles de Bourbon, comte de Busset (1945)
– Philippe de Bourbon, comte de Châlus (1942)

(Patrick GUIBAL)

LES BOURBON, COMTES DE BUSSET, DE CHALUS ET DE LIGNIERES
Charles de Bourbon, comte de Busset (alchetron.com)
Jacques de Bourbon, comte de Busset. Ecrivain - Elu à l'Académie Française.
Château de Busset
Lignières (Cher) (P. Guibal)

7. Les Bourbon, Princes de Condé

Armoiries :

D’azur à trois fleurs de lys d’or et au bâton péri en bande de gueules

7. LES BOURBON, PRINCES DE CONDE

Histoire :

La maison des Bourbon, princes de Condé, éteinte en 1830, constituait la 5e et dernière branche cadette de la maison royale capétienne de Bourbon.

Elle avait été fondée par Louis de Bourbon (1530-1569), 1er prince de Condé en 1546, cinquième fils de Charles de Bourbon, duc de Vendôme et frère cadet d’Antoine , roi de Navarre et père du roi Henri IV. Elle s’éteindra le 27 août 1830, après la mort suspecte de Louis-Henri-Joseph de Bourbon, prince de Condé dont le fils unique, le duc d’Enghien, avait été assassiné en 1803 sur ordre de Napoléon Bonaparte avec la complicité de Talleyrand.
Entre 1546 et 1830, neuf princes de la maison de Bourbon porteront le titre de prince de Condé.
A la mort du dernier prince de Condé, le duc d’Aumale, fils cadet de Louis-Philippe et filleul du défunt prince, héritera de son important patrimoine foncier essentiellement issu des ducs de Montmorency.

Titulature :

Les princes de Condé portaient le prédicat d’Altesse Royale accordé par Charles X en 1825. Le fils ainé du prince de Condé portait le titre de duc de Bourbon (accordé par Louis XIV en 1661) ou celui de duc d’Enghien. Autres titres traditionnels : prince de Conti, duc de Guise, de Châteauroux.

(Patrick GUIBAL)

Louis Henri Prince de Condé

6. Les Bourbon, Ducs d’Orléans

Armoiries :

D’azur à trois fleurs de lys d’or et au lambel d’argent.

LES BOURBON, DUCS D’ORLEANS

Histoire :

La maison des ducs d’Orléans est issue de Philippe de France, dit Monsieur, frère du roi Louis XIV, (1640-1701) à qui le roi donna en 1660 en apanage le duché d’Orléans. Elle constitue la 4e branche cadette de la maison royale capétienne de Bourbon.
En plus du duché d’Orléans, elle recevra en 1821, l’important héritage des Bourbon-Penthièvre, issus de Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse (1681-1737), fils illégitime de Louis XIV et de la marquise de Montespan, ce qui fera des ducs d’Orléans, les propriétaires fonciers les plus importants du royaume.
Entre 1661 et 1830, ce sont six ducs d’Orléans qui se succéderont dont Philippe, dit Philippe-Egalité (1747-1793) qui votera en 1793 la mort de son cousin, le roi Louis XVI et son fils, Louis-Philippe (1773-1850), qui usurpera les droits du duc de Bordeaux au profit duquel Charles X avait abdiqué en 1830 et se fera nommer roi des français, brisant ainsi les liens millénaires de la succession légitime au trône de France.

Titulatures :

Le chef de maison porte le titre de comte de Paris et son fils, celui de duc d’Orléans avec prédicat d’Altesse Royale accordé par Charles X en 1825. Titres traditionnels : duc de Chartres, de Valois, de Nemours, de Montpensier, d’Aumale, prince de Joinville, comte de Clermont, de La Marche.

Chef de maison :

S.A.R. le prince Henri d’Orléans, comte de Paris (1933)

(Patrick GUIBAL)

Prince Henri d'Orléans (Wikipédia)

5. Les Bourbon, Ducs de Parme et Plaisance

Armoiries :

Au 1, d’or à six fleur-de-lys d’azur rangées trois, deux, une qui est Farnèse, au 2, d’argent à la croix pattée de gueules cantonnée de quatre aigles de sable becquées de gueules, sur le tout un écu de France à la bordure de gueules chargée de huit coquilles d’argent qui est Bourbon Parme.

5. LES BOURBON, DUCS DE PARME ET PLAISANCE

Histoire :

C’est par le traité de La Haye signé en 1720 que le roi Philipe V d’Espagne, époux d’Elisabeth Farnèse, obtient qu’à l’extinction des Farnèse, le duché de Parme et Plaisance revienne à son fils, l’infant Charles de Bourbon (1716-1788).
A la mort en 1731 d’Antoine-François, dernier duc de Parme de la maison Farnèse, l’infant Charles montera sur le trône du duché sous le nom de Charles 1er. Ainsi naîtra la maison des Bourbon, ducs de Parme et Plaisance, 3e branche de la maison royale capétienne de Bourbon.
Entre 1731 et 1859, date du référendum qui va destituer les Bourbon dans le cadre de l’unification italienne, ce sont 6 ducs (Charles 1er, Philippe 1er, Ferdinand 1er, Charles II, Charles III, Robert 1er) qui se succéderont sur le trône du duché de Parme.

Devise :

« Deus et Dies »

Ordres de chevalerie :

Ordre sacré, angélique, impérial et constantinien de Saint Georges, ordre de Saint Louis

Titulature :

Le chef de maison porte le titre de duc de Parme, Plaisance et Etats annexés avec prédicat d’Altesse Royale. Titres traditionnels : comte de Bardi, prince de Plaisance

Chef de maison :

S.A.R. le prince Charles-Xavier de Bourbon, duc de Parme, Plaisance et Etats annexés (1970)

(Patrick GUIBAL)

Prince Charles-Xavier, duc de Parme
Prince Charles-Hugues de Bourbon (Père de l'actuel duc)
Prince Jaime de Bourbon-Parme (frère de l'actuel duc)
Impératrice Zita de Hasbourg (oblaturesm.ca)
Prince Xavier de Bourbon-Parme (www.afmd-allier.com)
Mariage de Françoise de Bourbon et du Prince Édouard de Lobkowicz le 7 janvier 1960
Prince Sixte de Bourbon-Parme (www.sylmpedia.fr)
Prince Charles-Henri de Lobkowicz (static.lexpress.fr)
Château de Bostz à Besson

4. Les Bourbon, Rois des Deux-Siciles

Armoiries :

Au 1, d’azur semé de fleur de lys d’or (France ancien) au lambel de gueules (roi de Sicile d’Anjou) au 2, de Castille parti de Léon, au 3, d’Aragon et des rois de Sicile d’Aragon, au 4, d’or à six fleurs de lys d’azur rangées en pal qui est Farnèse, au 5, d’argent à la croix de Jérusalem d’or, au 6, d’or à six besants de gueules et un écu de France qui est Médicis, le tout sur un écu de France à la bordure de gueules qui est Bourbon-Anjou.

4. LES BOURBON, ROIS DES DEUX-SICILES

Histoire :

En 1734, l’infant Charles de Bourbon (1716-1788), fils de Philippe V, roi d’Espagne, et de sa seconde épouse, Elisabeth Farnèse, conquiert le royaume des Deux-Siciles (composé du royaume de Sicile et du royaume de Naples) ancienne possession des Habsbourg d’Espagne abandonnée lors du traité d’Utrecht.
Par le traité de Vienne de 1735, il se fait ensuite proclamer roi de Naples et de Sicile sous le nom de Charles V. Ainsi fut fondée la maison des Bourbon, rois des Deux-Siciles, seconde branche de la maison royale capétienne de Bourbon, qui régnera sur le sud de la péninsule italienne de 1735 à 1860, date de l’annexion du royaume dans le cadre de l’unification italienne.

La maison de Bourbon-Deux-Siciles donnera 6 souverains (Charles V, Ferdinand III, François 1er, Ferdinand II, François II) qui vont se succéder sur le trône du royaume.

Ordres de chevalerie :

Ordre insigne et royal de Saint Janvier, ordre royal de Saint Ferdinand, ordre sacré, royal, militaire et constantinien de Saint Georges.

Titulatures :

Le chef de maison porte le titre traditionnel de duc de Calabre et son fils celui de duc de Noto avec prédicat d’Altesse Royale.

Chefs de maison :

– S.A.R. le prince Pierre de Bourbon, duc de Calabre (1968)
– S.A.R. le prince Charles de Bourbon, duc de Calabre (1963)

(Patrick GUIBAL)

Pierre de Bourbon-Siciles, duc de Calabre (né en oct 1968) (geneall.fr)
Pierre de Bourbon-Siciles avec son épouse et leurs 7 enfants (Sept. 2017) (noblesseetroyautes.com)
harles de Bourbon, duc de Calabre
Charles de Bourbon-Siciles, duc de Calabre (né en fev 1963) (sylmpédia.fr)

3. Les Bourbon, Rois d’Espagne

Armoiries :

Au 1 et 4, de gueules au château donjonné de trois tours d’or ouvert et ajouré d’azur qui est Castille, au 2 et 3, d’argent au lion de gueules couronné d’or qui est Léon, sur le tout un écu de France à la bordure de gueules qui est Bourbon Anjou.

Histoire :

En 1700, après la mort sans héritier de Charles II, dernier roi d’Espagne de la maison de Habsbourg, Philippe, duc d’Anjou (1683-1746), petit-fils de Louis XIV et neveu de Charles II, devient roi d’Espagne sous le nom de Philippe V, fondant ainsi la maison des Bourbon, rois d’Espagne, branche aînée de la maison royale capétienne de Bourbon.
Ce n’est toutefois qu’en 1713, par le traité d’Utrecht, que Philippe V sera officiellement reconnu roi d’Espagne mais les Bourbon d’Espagne devront dès lors renoncer à leurs droits de succession sur la couronne de France, pour constituer une maison souveraine indépendante.
Entre 1700 et 1931, neuf rois d’Espagne se succéderont (Philippe V, Louis 1er, Ferdinand VI, Charles III, Charles IV, Ferdinand VII, Isabelle II, Alphonse XII, Alphonse XIII). Après l’abdication du roi Alphonse XIII et la proclamation de la République en 1931, la monarchie sera restaurée en Espagne en 1976 après la mort du général Franco.
C’est le petit-fils d’Alphonse XIII qui deviendra alors roi d’Espagne sous le nom de Juan-Carlos 1er. A l’abdication de ce dernier en 2014, c’est son fils qui devient roi d’Espagne sous le nom de Philippe VI.

Devise

« Plus Ultra »

Titulature :

Le roi d’Espagne, porte le prédicat de « Sa Majesté Catholique », l’héritier(e) du trône porte le titre de prince(sse) des Asturies.

Ordres de chevalerie :

Ordre de la Toison d’Or, ordre de Charles III, ordre de Santiago, ordre de Calatrava, ordre d’Alcantara et de Montesa.

Chef de maison :

Sa Majesté Catholique Philippe VI de Bourbon, roi d’Espagne (1968)

(Patrick GUIBAL)

Philippe VI, Roi d'Espagne, en juillet 2016 (Wikipédia)
Le roi Juan Carlos (Restaurateur de la monarchie en Espagne et père de l'actuel roi)

2. Les Bourbon, Roi de France et de Navarre

Armoiries :

D’azur à 3 fleurs de lys d’or qui est France, de gueules aux chaînes d’or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d’une émeraude qui est Navarre

2. LES BOURBON, ROIS DE FRANCE ET DE NAVARRE

Histoire :

En 1589, à l’extinction de la maison de Valois, Henri de Bourbon, roi de Navarre (1553-1610) issu de Jacques de Bourbon, comte de La Marche, second fils du premier duc de Bourbon, devient, en tant qu’aîné des capétiens, roi de France sous le nom d’Henri IV, fondant ainsi la maison capétienne des Bourbon, rois de France et de Navarre.
Entre 1589 et 1830, elle donnera 7 rois de France et de Navarre, d’Henri IV à Charles X (Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Louis XVIII, Charles X).
En 1830, Charles X abdiquera au profit de son petit-fils Henri, duc de Bordeaux (plus tard connu sous le nom de comte de Chambord). Mais, le duc d’Orléans, cousin du roi, usurpant la tradition de la succession légitime au trône, se fera alors proclamer roi des Français sous le nom de Louis-Philippe 1er.
En 1883, avec la mort sans descendance du comte de Chambord, appelé d’Henri V par les légitimistes, s’éteindra la branche aînée de la maison royale capétienne de Bourbon
Les royalistes seront dès lors divisés en deux camps :
– Les légitimistes qui reconnaîtront alors comme héritier légitime du trône de France, le chef de la maison de Bourbon, à savoir l’aîné des Bourbon d’Espagne
– Les orléanistes qui, eux, reconnaîtront comme héritier l’aîné de la famille d’Orléans.
Cette situation persiste toujours aujourd’hui.

Ordres de chevalerie :

Ordre du Saint Esprit, ordre de Saint Michel

Cri de guerre :

« Saint Denis Montjoie »

Chefs de maison en 2018

– S.A.R. le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou (Louis XX) pour les légitimistes, chef de la maison de Bourbon,
– S.A.R. le prince Henri d’Orléans, comte de Paris (Henri VII) pour les orléanistes, chef de la maison d’Orléans

(Patrick GUIBAL)

Louis XX en 2013
Mariage de Louis XX - 6 novembre 2004 (pinterest.fr)
Louis XX et sa famille en 2016 (Lepelerindoccident.files.wordpress.com)

1. Les Ducs de Bourbon, cadet des Capétiens

Armoiries :

D’azur au semis de fleur de lys d’or et au bâton péri en bande de gueules

1. LES DUCS DE BOURBON, CADETS DES CAPETIENS

Histoire :

C’est par le mariage en 1272, de Béatrix de Bourbon, dernière héritière de la lignée des sires de Bourbon établie depuis le Xe siècle à Bourbon-l’Archambault, avec Robert de France, comte de Clermont-en-Beauvaisis, 6e fils du roi Saint Louis, que les Bourbon entrent dans la maison capétienne des rois de France, dont ils allaient dès lors devenir les cadets.
C’est au profit de leur fils, Louis (1280-1342), que le Bourbonnais est érigé en duché en 1327 par le roi Charles IV le Bel.
Pendant deux siècles, de 1327 à 1527, 9 ducs de Bourbon vont se succéder : Louis 1er, Pierre 1er, Louis II, Jean 1er, Charles 1er, Jean II, Charles II, Pierre II et Charles III, plus connu sous le nom de Connétable de Bourbon.
Tout au long de ces deux siècles, le duché de Bourbonnais, par le jeu des acquisitions, mariages et successions, verra sa taille multiplier par trois par l’adjonction notamment de l’Auvergne, du Beaujolais, du Forez, des Combrailles ou de la Dombe.
En 1527, avec la mort sans descendant du dernier duc Charles III, la branche des ducs de Bourbon s’éteindra et le duché sera définitivement rattaché à la couronne de France en 1532.

Devise :

« Espérance »

Titulatures :

Duc de Bourbonnais, d’Auvergne et de Châtellerault, comte de Clermont-en-Beauvaisis, de Forez, de Montpensier, de La Marche et de Gien, dauphin d’Auvergne, prince de Dombes, vicomte de Carlat et de Murat, baron de Beaujolais, de Bourbon-Lancy, de Combrailles, d’Annonay et de Thiers

(Patrick GUIBAL)

Louis 1er (upload.wikimedia.org)
Charles III
Palais Ducal à Moulins (www.paysdauvergne.fr)
Chantelle - château du duc Pierre de Bourbon et de la duchesse Anne.