Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Varennes sur Allier - Chazeuil (www.lamontagne.fr)
Varennes sur Allier - Chazeuil (www.bernard-nicod.ch)
Varennes sur Allier - Chazeuil
Varennes sur Allier - Chazeuil (www.sp-holland.com)
Varennes sur Allier - Chazeuil (www.bernard-nicod.ch)
Varennes sur Allier - Chazeuil (www.sp-holland.com)
Varennes sur Allier - Chazeuil (www.bernard-nicod.ch)

Situation

Histoire

Dès l’origine, cette seigneurie appartient à la famille de Chazeuil et dépend des châtellenies de Billy et de Verneuil. En 1257, Aremberge de Chazeuil épouse Guillaume de La Palice, seigneur de Chatelard. En 1439, le château passe par mariage à Guillaume d’Albon. Au XVIIe siècle, le château médiéval cède la place à un château de style Louis XIII. En 1688, Gilles Clément le vend à Antoine Courtois. Par la suite, le château change à plusieurs reprises de propriétaires. À la Révolution, il appartient à la famille Bouquet, qui le vend en 1817 à Claude Devaulx de Chambord. Le château passe par alliance aux Chavagnac.
Le château est reconstruit à l’emplacement du château XVIIe siècle que l’on démolit, en préservant les cuisines et le pavillon nord. À la place de la demeure du XVIIe siècle, Moreau est chargé d’édifier un château dans l’esprit du XVIIe siècle. C’est alors pour l’architecte la première intervention d’envergure en style néo-Louis XIII, il n’avait jusque-là présidé qu’à deux restaurations dans ce style à Souys et à Vallière.Le corps de logis est rectangulaire, il reçoit au sud-est un pavillon étroit et un avant-corps de trois travées au sud-ouest. Au nord-ouest, il y a le pavillon ancien, assez imposant, qui est légèrement décalé par rapport au logis. Moreau ajoute un pavillon plus petit au nord-est, à la jonction entre le logis le pavillon ancien. Ainsi, l’avant-corps et les trois pavillons en avancée, aux façades et aux toitures individualisées, assurent une partie importante de l’animation de l’architecture. Mais l’adoption de trois pavillons aux volumes variés n’est pas la seule originalité de Chazeuil. En effet, Jean Moreau propose un traitement différent pour les façades sud-ouest et nord-est.
Le château est adossé à une colline et surplombe le village de Chazeuil, la façade sud-ouest, très visible depuis le village et depuis la route nationale est la plus ornée: les toitures en ardoises bleues et les pierres claires des chaînages contrastent avec les briques roses et noires qui forment des motifs en diamant, très prisés dans le Bourbonnais. Le chaînage des baies est harpé et les moellons bossé en pointe de diamant ou en table. Les fenêtres du premier étage du pavillon ancien sont couronnées d’un petit fronton. L’avant-corps, percé de trois baies sur les deux niveaux est essentiellement en pierres blanches. La porte-fenêtre au centre de l’étage de l’avant-corps donne sur un petit balcon et est surmonté d’un décor sculpté. La façade donnant sur le parc est plus sobre, Moreau prévoit un chaînage en pierres beiges, mais recouvre les parements d’un enduit blanc, il n’y a plus qu’une bande en briques roses à croisillons noirs qui couronne le premier étage. Les chaînages ne sont plus harpés, l’essentiel des décors est concentré autour de la porte-fenêtre au-dessus de l’entrée. Comme son homologue elle reçoit un balcon et un petit fronton sculpté. Le logis est composé d’un étage de soubassement, de deux niveaux plus d’un niveau de combles mansardés et probablement d’un grenier. Les pavillons ont un étage de plus et compte-tenu de la pente des toitures, il n’y a probablement pas de grenier au-dessus des pièces aménagées dans les combles.

(source : www.chateau-fort-manoir-chateau.eu)

Les environs