Epoque :  XIV°- Protection : ISMH (1929)
Propriétaire : Monsieur de Chavagnac
Visite : non
Adresse : château des Bordes 03160 Couzon
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Les Bordes ( www.allier-hotels-restaurants.com)
Les Bordes détail (www.allier-hotels-restaurants.com)
Les Bordes (© Gaurat Daniel )

Situation

Couzon est situé à 23 km au nord-ouest de Moulins.

Les Bordes sont situées à 1,5 km au nord du bourg

Histoire

Les Bordes est un donjon composé d’une tourelle polygonale sur une face et d’une tour carrée sur l’autre. Il date sans doute de la fin du XIVe siècle. Le premier propriétaire connu fut une femme, Marguerite, Dame des Bordes et de Tillay, à la fin du XIVe siècle. Le bâtisseur du château avait sans doute été l’un de ses proches ancêtres. En 1402, il était entre les mains de Pierre de Beaucaire et il resta dans cette famille jusqu’au début du XVIe siècle. La famille de Beaucaire a fourni de nombreux « amés et féaux » serviteurs à la famille ducale: en 1404, André de Beaucaire était l’époux de Bienvenue des Naulx ou des Noix, de Souvigny. C’est également à la cour de Souvigny, résidence favorite d’Anne Dauphine, qu’on retrouve un Bleynet de Beaucaire. En 1503 le « sire des Bordes » était l’un des quatre privilégiés à qui avait échu l’honneur de porter l’un des « quatre coingts du grand drap d’or » du catafalque de Pierre II. En 1721, le château des Bordes était aux mains de Charles Machoudeau, avocat au Parlement. A la Révolution, c’était le baron d’Aubigny (de la famille Farjonel d’Aubigny), ancien zouave pontifical, qui en était propriétaire. Le château de Bordes est un exemple caractéristique des petits châteaux du XVe siècle qui subsistent dans le Bourbonnais. Il est composé d’un donjon à quatre étages, auxquels on accède par un escalier à vis, situé au nord d’une tourelle octogonale. Des bâtiments sont situés à droite et à gauche du donjon et forment les ailes encadrant une cour. Deux tours sont situées à l’extrémité de ces ailes, celle de droite abrite une chapelle et celle de gauche, effondrée, un pigeonnier. A l’intérieur, les cheminées du XVe siècle ont été presque toutes revêtues au XVIIe siècle de boiseries peintes.

(source : »Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée »)

Les environs

Aubigny – Le château du Reray à 6 km au nord-est

Agonges – Le château de l’Augère à  7 km au sud-est

Villeneuve sur Allier – Le chateau du Riau à 14 km à l’ouest