Epoque :  – Protection :
Propriétaire :
Visite :
Dates et horaires :
Adresse :
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

Colombier - Saint-Patrocle (© christian FELBACQ)
Colombier - Saint-Patrocle (La Montagne - © Droits réservés )

Actualités : histoire d'une fontaine intarissable

Colombier - Saint-Patrocle (Semaine de l'Allier du 18 juillet 2019)

Actualités : La source Saint-Patrocle a été l’objet d’une étude de la Drac visant à en établir une datation

Colombier - Saint-Patrocle (La Montagne © Photo Cécile Champagnat)

Situation

Histoire

Outre l’église, la dévotion à saint Patrocle se centre sur la fontaine. Cette eau, toujours fraîche, est réputée avoir des vertus thérapeutiques. La légende rapporte que celui-ci manquant d’eau lorsqu’il construisit le monastère, il lança un marteau de telle force qu’il retomba à près de 300 mètres en créant la source. D’autres appellent l’endroit « le marteau de Thor ». Pourtant, c’est Sucellus, le dieu gaulois, qui aurait été le mieux placé : « Sucellus, dieu au maillet et au chaudron, protecteur de la fécondité, il fait jaillir les sources sylvestres en frappant le sol de sa masse. Il a été assimilé à Sylvain ou à Vulcain. On le représente sous la forme d’un vieillard ou d’un homme d’âge mûr, vêtu à la gauloise d’une tunique à capuche, de braies et de bottes, et portant un maillet et parfois un chaudron, souvent accompagné d’un chien. Il est souvent accompagné de la déesse Nantosvelta. Contrairement aux autres dieux gaulois, qui ont leur équivalent en Irlande et au pays de Galles, on ne le trouve qu’en Gaule. « La source est réputée pour la guérison des maladies de peau et pour que les jeunes filles à marier trouvent un partenaire. Il suffit pour cela qu’elles trempent leur pied droit deux fois dans le dernier bassin. Une procession à la fontaine a lieu le dernier Dimanche de Juillet. Le pèlerinage à Saint Patrocle, survivance probable d’un culte gaulois, n’a cessé qu’en 1970.

Les environs