Epoque :  XIII° – XV°- Protection : ISMH (1929)
Propriétaire : privé
Visite : non
Adresse : château de Châtelperron 03220 Châtelperron
Téléphone :
Courriel :
Site internet :

www.chateau-fort-manoir-chateau.eu
www.allier-hotels-restaurants.com
www.allier-hotels-restaurants
www.chateau-fort-manoir-chateau.eu

Situation

Chatelperron est situé à 36 km au sud-ouest de Moulins.

Le château est dans le bourg

Histoire

L’église du XIIe siècle qui ferme au sud la cour du château présente un tympan garni d’un linteau en bâtière orné d’un agneau pascal derrière lequel s’élève une croix pattée, cette croix, symbole des Templiers, a fait penser que les premiers seigneurs de Châtelperron appartenaient à cet ordre militaire ou que le château était un de leurs établissements, sans que rien ne permette toutefois de le confirmer. Le premier détenteur connu est Guichard de Castro Jetri qui reconnaît, en 1132, tenir du seigneur de Beaujeu Chastel Perron et Chastel Morand. En 1215, le fils de Régnier de Chastel Perron, Étienne, s’avoue homme lige du seigneur de Bourbon. En 1220 un certain Vilhelmus de Castropetris est également seigneur de Saint-Léon, Lenax, Vaumas… Puis dès 1128, Châtelperron est rattaché à la terre de Jaligny par mariage. Il demeurera dans la famille des seigneurs de Jaligny jusqu’au début du XVe siècle. En 1443, il est pendant quelques années seulement, la propriété de Claude Montaigu, Celui-ci le revendra pour neuf mille trois cents écus d’or vieil, à Jacques 1er de Chabanne, seigneur de La Palisse. À l’extinction de la branche des Chabanne, Châtelperron revient, comme l’ensemble de leurs biens, aux Tournon, puis en 1571 aux la Guiche. Ces derniers, endettés, vendent Châtelperron en 1682. Il sera revendu à nouveau en 1685 à Gabrielle de Minouchée. Ses héritiers conservèrent ce fief jusqu’en 1803, date à laquelle il est acquis par Jean Baptiste Collas.

Description
Bâti au sommet d’une éminence naturelle au XIIe siècle, le château fut presque entièrement refait au XVe siècle. Au début du XVIe siècle, Marie de Melun, veuve de Charles de Chabanne, s’y installe, où elle meurt en 1553. On attribue à cette période le percement de fenêtres supplémentaires sur la façade principale, et la peinture qui orne le linteau de la cheminée du premier étage, décorée aux armes des Chabanne. L’encadrement rectangulaire des fenêtres est orné de moulures ; les plus importantes sont refendues par des meneaux cruciformes. La grande salle conserve une cheminée du XVe siècle aux montants garnis de colonnettes ; un écu décore le centre du manteau orné de moulures. La chapelle, de style Renaissance, conserve des peintures sur la voûte en forme de coupole. Ce château servait de pied-à-terre à Jean II Le Bon. Au début du XXe siècle, le château était bureau de tabac, mercerie et magasin de cartes postales…

(source : »www.chateau-fort-manoir-chateau.eu »)

Les environs

Chatelperron – Musée Préhistorma à 1 km au sud-est

Jaligny – Le château à 4,7 km au sud-ouest

Saint-Léon – Le panorama à Puy Saint-Ambroise à 7 km à l’ouest