Armoiries :

D’azur à trois fleurs de lys d’or au bâton péri de gueules ; au chef d’argent chargé d’une croix potencée d’or accompagnée de quatre croisettes du même.

Histoire :

Louis de Bourbon (1437-1482), 4e fils de Charles 1er (1401-1456), duc de Bourbon eut en 1464 d’une union supposée avec Catherine d’Egmont, duchesse de Gueldre, un fils Pierre, dit le bâtard de Bourbon.
En 1498, Pierre de Bourbon (1464-1529) contractera alliance avec Marguerite de Tourzel d’Alègre, dame de Busset donnant ainsi naissance à la maison des Bourbon, barons, puis comtes de Busset.
Cette situation fera des comtes de Busset, illégitimes ou issus d’un mariage non reconnu, les ainés, mais non dynastes, de la maison royale capétienne de Bourbon.

Entre 1498 et aujourd’hui, ce sont 17 générations de comtes de Busset, comtes de Lignières ou comtes de Châlus qui se succéderont.

Ayant reçu en 1761 le titre de « cousin du roi » et admis par trois fois aux honneurs de la Cour en 1753, 1767 et 1772, la maison de Bourbon-Busset va fonder deux branches :

– en 1796, celle des comtes de Lignières par le mariage de Louis-Antoine de Bourbon avec Marguerite, fille du marquis de Lordat et héritière du domaine de Lignières en Berry. Eteinte en 1989.
– en 1875, celle des comtes de Châlus par le mariage de Guy de Bourbon avec la princesse Yolande de Polignac.

Devise :

« Espérance »

Chefs de maison en 2018 :

– Charles de Bourbon, comte de Busset (1945)
– Philippe de Bourbon, comte de Châlus (1942)

(Patrick GUIBAL)

LES BOURBON, COMTES DE BUSSET, DE CHALUS ET DE LIGNIERES
Charles de Bourbon, comte de Busset (alchetron.com)
Jacques de Bourbon, comte de Busset. Ecrivain - Elu à l'Académie Française.
Château de Busset
Lignières (Cher) (P. Guibal)